Récit d'une soirée typiquement silmarienne

Les silmariens sont des poisseux dans l'âme et vous le prouvent ce soir encore avec ce récit (photos à l'appui).

La soirée débute avec la petite Yllewen, cultiste ingénieuse et ingénue qui rejoins une bande organisée pour contrer l'avancée de l'Ordre dans la zone de la Veille des dragons.

Pleine de perplexité lorsque son directeur/manageur de bande lui impose de quitter la zone actuelle qui allait tomber aux mains de l'ennemi, elle demande alors : "Mé pourquoi qu'on s'en va ? "

Et là c'est le (premier) drame.... La petite cultiste se fait littéralement aggressée par le sublissime et merveilleusemissime supérieur autoproclamé : Liok.

Je cite : "Kick ou not kick :)))" ou encore "Obéis aux ordres pose pas de questions" ou encore "j'suis d'bonne humeur m'faite pas chier"

 

Oui.. il faut savoir que dans notre monde désormais certaines questions sont "taboo"... "et que si t'es pas content tu t'en va voir ailleurs lol.."

Agacés, outrés, les silmariens se mettent en marche vers de nouvelles étendues sauvages où la gloire les attendait... ou pas.

Rejoins par Erianka et Anavielle, Syg et Yllewen se tentent à un petit scénario. Je n'ose même pas décrire les scènes d'horreur qui s'y sont déroulées.

2e échec cuisant.

 

Le groupe de silmariens enchaina sur une petite quête publique dans une caverne infestée de nabots.
Au bout d'une petite heure, la troupe se rend compte qu'il n'y a pas d'objectifs sur cette quête et décide de passer à la suivante.

 

Troisième échec de la soirée. Téméraires, les braves guerriers se dirigent vers la quête suivante. Après une longue bataille et moultes morts ils arrivent à déclencher la phase II.

Mais là encore le destin tragique des porte-poisse les rattrape. La quête demande de tuer une centaine de marchands et de forgerons... qui avaient du partir en vacances car ils n'étaient pas tous au rendez vous. Le temps jouant contre eux, la quête échoue. 4e échec.

Impossible n'est pas silmarien, nous allons nous attaquer à la quête suivante. Toujours plus dur, toujours plus haut telle est notre devise dans la poisse.

Cette quête s'annoncait sous les meilleurs auspices. Phase 1 terminée facilement, 2 aussi. La derniere phase était un peu plus complexe, 2 héros à protéger... certes mais deux héros éloignés de 500 coudées.
Diviser pour mieux reigner dans la poisse, Anavielle nous démontra encore une fois que ses talents de guerrière n'étaient pas au point. 5e échec.

Le héros orc décédé. Il ne restait plus qu'une poisse à exploiter sur la carte : l'attaque du fort détenu par l'ordre.

Ni une, ni deux nos héros se précipitent sur la premiere troupe de nains et se suicident. (oui oui on va dire que c'était plus rapide pour retourner au camp et acheter les béliers).

Les 2 béliers achetés et transportés devant le fort, le combat pouvait commencer.

 

Combat tellement passionant que je vais éviter de rentrer dans les détails.

Après une petite heure d'enfoncage de porte sous un stress intensif provoqué par le hurlement des loups et les petits bruits des oiseaux, les 4 valeureuses silmariennes pénètrent dans le fort mal gardé.

Le combat final était désespéré et perdu d'avance. Mais comme dit le proverbe : "Sur un malentendu ca peut marcher". Et ça marcha :)

 

PS : notre cape et notre étendard ils sont trop beaux !