L'univers d'Ô

Site du projet : http://www.o-openuniverse.org

 

 

Genèse

Ô est un monde parallèle au notre..

... un monde dans lequel les gens ne sont pas passé à côté de la plus grande des découvertes.... la magie !
Et en y réfléchissant on doit être le seul monde sans magie mais bon, ce n'est pas le problème !

Tout commença par une soirée un peu trop arrosée.

Dans la taverne Céleste, on avait encore travaillé dur toute la journée et cette détente était d’autant plus appréciable qu’il fallait repartir tôt le lendemain.

Tant de chose à faire chaque jour, mais il fallait bien s’occuper de ces êtres primitifs après tout.

Cet univers n’avait pas été façonné pour rien. Mais il fallait se rendre à l’évidence, même pour des êtres de leur force, un travail aussi hardi, où aucun repos n’était permis, allait les rendre fou.

"Assez ! Je n'en peux plus ! Pourquoi on fait tout çà pour ces ignorants ? On les nourrit, on les protège, mais on a quoi en échange nous hein ? hein ? ... hein ? ...... ein ? "
(NDA: oui il y a de l'écho dans les cieux)

"Arrête un peu de te plaindre ! Il ne fallait pas participer à ce grand projet astral si tu n'es pas capable d'en assumer les conséquences jusqu'au bout. Et après tout, c'est pas commme si ils pouvaient se débrouiller seuls, non ? ... seuls, non ? ... seuls ? "

La justesse de ces paroles résonna étrangement aux oreilles de tous. Il n'était pas question de laisser les humanoïdes vivre par eux-même, mais les laisser s'occuper du travail manuel une fois de temps en temps leur permettrait de souffler un peu.

Depuis, quelqu'un fut régulièrement tiré à la courte étoile afin d'inspirer un peu d'autonomie à ces primitifs. Ce dernier devait verser un peu de Sagesse dans un baril d'Ô, et d'en faire respirer les vapeurs aux Ôliens afin qu'ils soient capables de reprendre le travail pendant une journée, et pendant ce temps là, les ouvriers célestes pouvaient s'accorder un peu de repos.

Mais çà ne devait pas durer... Forts de ce succès, ces bâtisseurs multiplièrent les jours de congés jusqu'à ce qu'un jour, celui choisi pour distiller un peu de sagesse aux humanoïdes, pressé de prendre lui aussi un peu de repos, trébucha sur un nuage, sans nul doute, mal rangé.

Le mélange Ôolique se déversa directement sur un groupe de 14 vieillards qui s'adonaient à leur passe-temps favorit : la sieste.

Le choc fut douloureux, surtout pour le 14e qui prit le tonneau en plein milieu de son crâne dégarni. Les autres furent aspergés du liquide mystérieux de la connaissance.

Tels 14 prophètes ils se levèrent.
De retour chez eux, ils enseignèrent à leurs connaissances tout ce qu'ils avaient pu en retenir, chacun selon leur propre interprétation.

A compter de ce jour, les Ôliens furent enfin capables de s'organiser et de faire prospérer leurs civilisations, et ceux qui étaient devenus leurs dieux furent enfin libres de paresser toute la journée...Enfin pour le moment, car l'inspection du travail Céleste n'est jamais loin.